Partager Medjugorje site officiel en langue française

Partager

Actualités de Medjugorje

Medjugorje 22 juillet 2018

Homélie de Mgr Henryk HOSER, Visiteur Apostolique pour la paroisse de Medjugorje.

Votre Excellence,

Monseigneur nonce apostolique en Bosnie-Herzégovine,

Votre Excellence, évêque du diocèse d’Alexandrie en Italie,

Révérend père Provincial,

Chers prêtres,

Chers consacrés,

Chers fidèles de la paroisse de Medjugorje,

Chers pèlerins,

Frères et sœurs,

Le Seigneur dit : « Malheur aux pasteurs qui perdent et dispersent les brebis de mon pâturage. » (Jérémie 23, 1) Le Saint-Père, pasteur universel de l’Église, s’approprie ces paroles du prophète. Il nous envoie là où les gens existent et vivent, où les fidèles se rassemblent, cherchant la lumière du Salut.

Aujourd’hui, le Seigneur nous offre un modèle et un exemple missionnaire incomparable : « En débarquant, il vit une foule nombreuse et il en eut pitié, parce qu’ils étaient comme des brebis qui n’ont pas de berger, et il se mit à les enseigner longuement. » (Marc 6, 34) Le Saint-Père envoie les apôtres et les missionnaires dans le monde entier selon l’ordre du Christ : « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28, 19-20)

Rassemblés pour la messe dominicale, soyons attentifs aux paroles de saint Paul, apôtre des nations, qui dit : « Or voici qu’à présent, dans le Christ Jésus, vous qui jadis étiez loin, vous êtes devenus proches, grâce au sang du Christ. … Il est venu proclamer la paix, paix pour vous qui étiez loin et paix pour ceux qui étaient proches. » (Éphésiens 2, 13.17)

Des pèlerins de loin, d’environ 80 pays du monde, viennent à Medjugorje. La distance – loin – signifie l’espace mesuré par des kilomètres parcourus. Pour les parcourir, il faut avoir une motivation ferme et déterminée et aussi les moyens importants pour réaliser un tel voyage.

Mais le mot « loin » signifie aussi une autre chose : une situation existentielle de tant de personnes qui se sont éloignées de Dieu, du Christ, de leur Église et de la lumière qui donne le sens à la vie, qui l’oriente et lui donne son but digne, une vie qui vaut la peine d’être vécue.

Maintenant, nous pouvons mieux comprendre pourquoi le Saint-Père a envoyé à Medjugorje le Visiteur Apostolique : le soin pastoral doit assurer un accompagnement stable et continu de la communauté paroissiale de Medjugorje et des fidèles qui s’y rendent en pèlerinage.

Cette mission ne concerne pas seulement ceux qui sont loin, mais aussi ceux qui sont proches, proches dans un double sens : proches parce qu’ils vivent depuis des générations en ce lieu, proches parce qu’ils sont paroissiens de Medjugorje, proches parce que depuis trente-sept ans, ils sont témoins de tous ces événements dans cette région. Dans un autre sens, « proches » sont également tous ceux qui vivent une foi ardente et chaleureuse, qui veulent être dans une relation étroite et reconnaissante avec le Seigneur ressuscité et miséricordieux.

Nous pouvons maintenant poser la question fondamentale : pourquoi tant de personnes viennent chaque année à Medjugorje ?

La réponse qui s’impose est la suivante : pour rencontrer quelqu’un, pour rencontrer Dieu, pour rencontrer le Christ, pour rencontrer Sa Mère. Et puis pour trouver le chemin qui mène au bonheur de vivre dans la maison du Père et de la Mère ; enfin pour découvrir le chemin marial comme le plus fiable et le plus sûr. C’est le chemin du culte marial qui se vit depuis des années ici, ce « culte sacré, dans lequel se rencontrent le sommet de la sagesse et de la foi, ce qui est la tâche principale du Peuple de Dieu ».

Il s’agit vraiment d’un culte christocentrique, « parce qu’il tire du Christ son origine et son efficacité, trouve en Christ sa pleine expression, et par le Christ, dans l’Esprit, conduit au Père » – comme le disait le pape Paul VI.

Le Concile Vatican II souligne fortement que « les formes diverses de piété envers la Sainte Vierge, que l’Église a approuvées, en les maintenant dans les limites d’une saine doctrine orthodoxe » se développent dans la subordination harmonieuse au culte offert au Christ autour duquel elles gravitent comme autour de leur point de référence naturel et nécessaire. (Voir Conc. Vat II, Constitution dogmatique sur l’Église Lumen Gentium, 66 : AAS 57 (1965), p. 65).

Et ensuite : « Pour dissiper les doutes, et surtout pour encourager le développement de cette dévotion à la Vierge dans l’Église, il n’est pas inutile de rappeler qu’elle est inspirée par la Parole de Dieu, et qu’elle se réalise dans l’esprit du Christ ». (Cf. Paul VI, Marialis Cultus) Telle est la dévotion populaire à Medjugorje : au centre se trouve la Sainte Messe, l’adoration du Saint Sacrement, la fréquentation massive du Sacrement de la pénitence ; et tout cela accompagné d’autres formes de piété : le Rosaire et le Chemin de croix qui ont transformé les pierres pointues en sentiers lisses.

Les pèlerins consacrent leur temps pour demeurer dans l’espace de Medjugorje. À cet égard, le Saint Pape Jean Paul II disait que « comme le temps peut être ponctué de « kairoi », de « moments de grâce » particuliers, l’espace peut aussi être marqué par des interventions spéciales salvatrices de Dieu. Cette intuition est d’ailleurs présente dans toutes les religions, qui connaissent non seulement des temps sacrés, mais aussi des espaces sacrés, où la rencontre avec le divin peut être expérimentée plus intensément qu’habituellement dans l’immensité du Cosmos ». (Lettre sur le pèlerinage, 30.06.1999) Medjugorje nous offre le temps et l’espace de la grâce divine par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de l’Église, vénérée ici sous le nom de « Reine de la paix ».

Ce nom est bien connu dans les Litanies de Lorette. C’est vrai, le monde a tellement besoin de paix : la paix dans chaque cœur, la paix dans la famille, la paix sociale et la paix internationale tellement désirée par tous, particulièrement par les citoyens de ce pays, qui a été tellement éprouvé par la guerre des Balkans. Promouvoir la paix signifie construire une civilisation fondée sur l’amour, la communion, la fraternité, la justice, et donc sur la paix et la liberté.

Que Notre Dame, la Mère du Prince de la paix annoncé par les prophètes, soit notre Protectrice, notre Reine, notre Mère. Amen.

COMMENTAIRES 

Mgr Hoser: beaucoup de pèlerins rencontrent le Christ à Medjugorje

Nommé par le Pape François le 31 mai visiteur apostolique à Medjugorje, Mgr Hoser, lors de la messe d’inauguration de son ministère, a déclaré que la dévotion populaire dans ce lieu mettait le Christ au centre.

Sergio Centofanti – Cité du Vatican

L’archevêque polonais Henryk Hoser a présidé ce dimanche une messe solennelle marquant l’ouverture officielle de son ministère de visiteur apostolique à caractère spécial pour la paroisse de Medjugorje. De nombreux fidèles étaient présents, ainsi que le nonce apostolique en Bosnie-Herzégovine, Mgr Luigi Pezzuto, et le provincial des franciscains, frère Miljenko Steko.

 

Envoyé par le Pape à Medjugorje

«Le Pape François m’a envoyé à Medjugorje parce que le soin pastoral exige d’assurer un accompagnement stable et continu» de cette communauté paroissiale «et des fidèles qui s’y rendent en pèlerinage». En s’appuyant sur la première lecture de ce 16e dimanche du temps ordinaire, dans laquelle Jérémie dit : «Quel malheur pour vous, pasteurs !
Vous laissez périr et vous dispersez les brebis de mon pâturage», Mgr Hoser a déclaré : «Le Saint-Père, pasteur universel de l’Église, considère comme siennes les paroles du prophète. Il nous envoie là où vivent les gens, là où les fidèles se rassemblent en cherchant la lumière du salut». Et en se référant à l’Évangile, il a souligné que «le Seigneur nous donne un exemple incomparable et un modèle missionnaire», parce qu’il montrait de la compassion pour les nombreuses personnes qui le suivaient «comme des brebis qui n’ont pas de berger».

 

Mêmes «les lointains» viennent à Medjugorje

L’archevêque polonais a rappelé que Medjugorje reçoit des pèlerins de près de 80 pays du monde, parfois venus d’autres continents. Pour parcourir de si nombreux kilomètres, «il faut avoir une motivation ferme et décisive», a-t-il souligné, «Mais la parole “lointains” signifie encore une autre chose : elle signifie une situation existentielle de beaucoup qui se sont éloignés de Dieu, du Christ, de leur Église et de la lumière qui donne un sens à la vie, pour l’orienter et lui donner un objectif vital digne, qui vaut la peine d’être vécu.»

Les fidèles de Medjugorje, témoins de 37 ans de grands évènements

«Cette mission, a poursuivi Mgr Hoser, concerne également non seulement les lointains, mais aussi les proches. Ceci aussi dans un double sens : proches parce qu’ils habitent depuis des générations ce lieu et territoire ; proches parce qu’ils sont des paroissiens de Medjugorje ; proches parce qu’ils sont depuis 37 ans les témoins de nombreux évènements de cette région. Dans un autre sens, sont proches aussi tous ceux qui vivent une foi ardente et chaleureuse, qui veulent être en contact intime et reconnaissant avec le Seigneur ressuscité et miséricordieux.»

 

À Medjugorje pour rencontrer le Christ et sa Mère

Mgr Hoser a donc posé cette question fondamentale : «Pourquoi tellement de gens se rendent chaque année à Medjugorje ? La réponse qui s’impose est celle-ci : ils viennent pour rencontrer quelqu’un, pour rencontrer Dieu, rencontrer le Christ, rencontrer Sa Mère. Et ensuite pour découvrir la route qui conduit au bonheur de vivre dans la maison du Père et de la Mère ; et enfin pour découvrir la route mariale comme la plus certaine et la plus sûre. C’est la route du culte marial qui se célèbre depuis et qui  tient une place très noble dans l’ensemble du culte sacré, où se rencontrent le faîte de la sagesse et le sommet de la religion et qui constitue donc une tâche primordiale du Peuple de Dieu», a déclaré Mgr Hoser en reprenant les termes de l’exhortation apostolique de Paul VI Marialis Cultus.

 

À Medjugorje, un culte christocentrique

«Il s’agit vraiment, a-t-il précisé, d’un culte christocentrique, parce que comme le disait Paul VI, il tire son origine et son efficacité du Christ, il trouve son expression complète dans le Christ et par le moyen du Christ, dans l’Esprit, il conduit au Père.»

 

La dévotion à Medjugorje se fait selon la doctrine

Le Concile Vatican II, a-t-il observé, souligne avec force que «les différentes formes de dévotion envers la Mère de Dieu, que l’Église a approuvé  les formes diverses de piété envers la Mère de Dieu, que l’Église approuve, maintenues dans les limites d’une saine doctrine orthodoxe», selon les termes de la Constitution Lumen Gentium, doivent se développer dans un harmonieuse subordination au culte du Christ, et avoir le Christ comme point de référence naturel et nécessaire. «Telle est la dévotion populaire à Medjugorje : au centre la Sainte-Messe, l’adoration du Saint-Sacrement, une fréquentation massive du sacrement de la pénitence, accompagnées par d’autres formes de piété : le rosaire et le Chemin de Croix qui font que les pierres des sentiers, d’abord rugueuses, deviennent lisses.»

 

La Reine de la Paix

«Medjugorje, a déclaré le visiteur apostolique, nous offre le temps et l’espace de la grâce divine par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de l’Église, vénérée ici avec l’appellation de “Reine de la Paix”». «Le monde a tellement besoin de paix, a déclaré Mgr Hoser : la paix dans le cœur de chacun, la paix dans la famille, la paix sociale et la paix internationale, tellement désirée par tous, spécialement par les citoyens de ce pays, si éprouvé par la guerre des Balkans. Promouvoir la paix signifie construire une civilisation fondée sur l’amour, sur la communion, sur la fraternité, sur la justice, et donc sur la paix et la liberté. Que la Madonne, Mère du Prince de la Paix annoncé par les Prophètes soit notre Protectrice, notre Reine et notre Mère.»

ARRIVEE DE MGR HENRYK HOSER A MEDJUGORJE 

Medjugorje : le 23 juin 2018

CETTE ANNE – 37 EME ANNEE DES APPARITIONS – MOMENT HISTORIQUE

Cette année, trente-septième anniversaire des apparitions de Medjugorje certainement le plus important et va entrer dans l’histoire du phénomène Medjugorje parce qu’il se produit à la veille de l’arrivée de l’équipe de visite apostolique du Saint-Siège, Mgr. Henryka Hosera, par lequel le Vatican prend en charge l’administration de la paroisse de Medjugorje. Bien que beaucoup s’attendaient à ce que Mgr. Hoser pourrait apparaître dans les célébrations d’anniversaire les 24 et 25 juin, parce que sa nomination a été officiellement annoncée le 31 mai, ce qui n’est pas arrivé ces jours-ci, mais Msgr. Hoser, comme nous le savons sans le savoir, débarque à Sarajevo le 4 juillet. Tout d’abord, il rencontrera le Nonce apostolique en Bosnie-Herzégovine, et après que l’Etat et l’église du sommet et après un jour ou deux séjour à Sarajevo, reportez-vous à Medjugorje, où il prendra officiellement la charge de la paroisse.

Appartement dans le vieux bureau de la paroisse

Mons. Hoser sera situé dans l’ancien presbytère, dans un appartement qui est plus l’an dernier en Mars, pour sa première visite à Medjugorje, transformé en son bureau et appartement, tandis que, par exemple, dîner avec les moines dans la nouvelle maison paroissiale. Mais cette fois le rôle de Mgr. Hosera ne sera pas seulement une analyse de la situation à Medjugorje mais aussi très proactive. A savoir, sa tâche est purement pastorale et vient pour aider le ministère pastoral à Medjugorje. Cela signifie qu’il va travailler sur l’expansion du sacré (église) l’espace, la construction de la chapelle adoration continuelle du Saint-Sacrement, la mise en place de pastoralaca permanent et confesseur pour les nations qui sont les plus répandues à Medjugorje et l’amélioration des infrastructures (routes locales, l’électricité …) à Medjugorje ces jours-ci il était impossible de ne pas remarquer cette joie dans tous les lieux juste à cause de l’arrivée de Mgr. Hoser, car cela ne se termine pas seulement la période de suspicion à l’égard phénomène Medjugorje que de commencer une nouvelle ère de Medjugorje, et qui est la voie à la reconnaissance, à savoir. L’établissement « Sanctuaire Pontifical », qui sera chargé d’administrer le Saint-Siège, aussi loin que l’année dernière a annoncé la célèbre vatikanist Andrea Tornielli.

Croyants de 40 pays

Le 37e anniversaire des apparitions était composé de pèlerins venus de 40 pays du monde, du Brésil et de la Corée à l’Ukraine, la Russie et la Pologne. On estime qu’environ 100 000 pèlerins ont visité Medjugorje hier, alors que les chiffres annuels varient entre deux et deux millions et demi de pèlerins. Ce nombre serait, de nombreux observateurs prédisent, et devrait augmenter la venue d’un Hoser de visite, il sera levée des restrictions pour les prêtres pèlerinages organisés, qui étaient auparavant en vigueur.

L’appréciation des apparitions est attendue à la fin du sanctuaire

La reconnaissance officielle des apparitions de la Sainte Vierge Marie, Sœurs des voyants de Medjugorje, qui a commencé 24 Juin, 1981 et continue à ce jour (seulement trois voyantes), ne sont pas encore en ordre. On suppose que ce sera à la fin de la mise en place de Medjugorje comme un sanctuaire, et qui sera sur les principes des résultats d’une commission spéciale dirigée par le cardinal Camillo Ruini, et qui est, il est revendiquée, est convaincu que les sept premiers jours des apparitions authentiques, tandis que l’autre encore considéré. Et c’est plus que suffisant pour établir l’authenticité du phénomène de Medjugorje et permettre le culte officiel de ces révélations privées.

Tags: Medjugorje, beaucoup prédisent, et devrait augmenter la venue d’un Hoser de visite, il sera levée des restrictions pour les prêtres pèlerinages organisés, qui étaient auparavant en vigueur.

 

Vatican, 31 mai 2018 (Vatican.va)

Le 31 mai 2018, le Saint-Père a nommé HE. Mgr Henryk Hoser, S.A., archevêque-évêque émérite de Warszawa-Prague (Pologne), Visiteur apostolique de caractère spécial pour la paroisse de Medju6gorje, indéfiniment et ad nutum Sanctae Sedis.

C’est une tâche exclusivement pastorale, en continuité avec la mission de l’envoyé spécial du Saint-Siège pour la paroisse de Medjugorje, confiée à Mgr Hoser le 11 février 2017 et conclue par lui ces derniers mois.

La mission du Visiteur Apostolique est d’assurer un accompagnement stable et continu de la communauté paroissiale de Medjugorje et des fidèles qui s’y rendent en pèlerinage, dont les besoins nécessitent une attention particulière.

Vatican, 02 nov. 2017 (Zenit.org)

Le Vatican souhaite que les fidèles se rendant à Medjugorje (Bosnie Herzégovine) y vivent « une expérience de foi authentique ». C’est en ces termes que le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin a expliqué la nomination par le pape François, le 11 février 2017, d’un « envoyé spécial du Saint-Siège » après les conclusions de l’enquête sur les phénomènes d’apparitions mariales présumées en ce lieu.[…]

Le cardinal Parolin a affirmé que la volonté du Saint-Siège était de « réguler le phénomène afin que les fidèles qui y vont puissent écouter la Parole de Dieu, célébrer les sacrements et vivre une expérience de foi authentique ».

Vatican,n 16 mai 2017 (Zenit.org)

Le pape François l’a confié dans l’avion qui le ramenait de Fatima (Portugal) le 13 mai 2017 :

la commission Ruini, chargée de statuer sur les apparitions de Medjugorje (Bosnie-Herzégovine) « est très, très bonne ». Cependant les conclusions finales de cette commission n’ont jamais été publiées. Le site Vatican insider révèle le 16 mai qu’elle aurait tranché en faveur des premières apparitions et suggéré que le site de Medjugorje devienne un sanctuaire pontifical.

Une commission réunie entre 2010 et 2014 : En formulant un tel avis, le pape semble donc suivre les conclusions de la commission remises au pontife en janvier 2014. Selon Vatican Insider en effet, le résultat final de l’étude menée par la commission, pencherait ainsi en faveur d’une distinction des apparitions, avec un avis plutôt positif sur les premières : sur 15 votants, 13 auraient voté en faveur des sept premières apparitions, un seul aurait voté contre et un autre aurait souhaité s’abstenir…

Vers une reconnaissance de Medjugorje        

le 5 avril 2017   CONFERENCE de Mgr Henrik HOSER Archevêque, envoyé spécial du SAINT SIEGE à MEDJUGORJE : (pour visionner la vidéo, cliquer sur le lien suivant)

https://www.youtube.com/watch?v=jtrk8vtz-Ac&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?v=vp9Rt09sOos

MEDJUGORJE : UNE GRANDE NOUVELLE

LA NOMINATION D’UN ARCHEVÊQUE, envoyé spécial du Pape à MEDJUGORJE

Le 1er avril, toute la paroisse de Medjugorje a vécu un évènement exceptionnel. Après presque 36 ans d’apparitions, l’envoyé spécial du Pape, Mgr. Hoser, a célébré la messe internationale du soir dans l’église. Nous nous demandions ce qu’il allait dire sur Medjugorje dans son homélie. Il a dépassé notre attente ! En effet, Mgr. Hoser a tenu non seulement à nous encourager mais aussi à nous réconforter. Il évoqua la présence de la Reine de la Paix. Il a parlé en français, sur la présence de la Reine de la Paix.

Voici quelques paroles les plus fortes qu’il nous a données.

« Cette ferveur, si intense ici, est extrêmement importante et nécessaire pour le monde entier… »

« Prions pour la Paix, parce qu’aujourd’hui les forces destructrices sont immenses… Ceci en appelle à l’intervention du Ciel. Aujourd’hui, cette intervention, c’est la présence de la Sainte Vierge. C’est à l’initiative de Dieu. Et je voudrais vous encourager et vous réconforter en tant que l’envoyé du Pape. »

Cette allocution a été suivie par de très forts applaudissements. Plusieurs en ont pleuré de joie…

Pour visionner l’homélie, cliquer sur le lien :

 https://www.youtube.com/watch?v=RVZSNqh3svI

HOMÉLIE DE L’ARCHEVÊQUE HENRYK HOSER, ENVOYÉ SPÉCIAL DU PAPE POUR MEDJUGORJE, À MEDJUGORJE, LE 1ER AVRIL 2017

 Chers frères et sœurs,

Je vais parler en français cette fois-ci. Excusez-moi, je n’ai pas encore appris la belle langue croate.  (foto)

Objavljeno: 03.04.2017.

 

Vatican, le 11 février 2017 (Zenit.org).

Le pape François a nommé un « envoyé spécial du Saint-Siège » pour le sanctuaire de Medjugorje, en Bosnie Herzégovine, le 11 février 2017. Il s’agit de Mgr Henryk Hoser, archevêque de Varsovie-Praga en Pologne, dont la mission sera pastorale. Cette décision fait suite aux conclusions de l’enquête demandée par le Vatican sur les phénomènes d’apparitions mariales présumées en ce lieu. […] Mgr Hoser, précise un communiqué du Saint-Siège, devra « acquérir des connaissances approfondies sur la situation pastorale de cette réalité et surtout sur les besoins des fidèles qui s’y rendent en pèlerinage et, sur cette base, suggérer d’éventuelles initiatives pastorales pour l’avenir ».

Medjugorje: la nomination d’un administrateur apostolique à l’étude

Mais pas de décision imminente, précise le père Lombardi

5 juillet 2016Anne KurianRome

Medjugorje (Bosnie Herzégovine), église Saint-Jacques © Wikimedia commons/Mariusz Musiał

Le père Federico Lombardi a confirmé, le 4 juillet 2016, que la nomination d’un administrateur apostolique pour le sanctuaire de Medjugorje, en Bosnie Herzégovine, était « à l’étude ». Une décision qui ferait suite aux conclusions de l’enquête demandée par le Vatican sur les phénomènes d’apparitions mariales présumées en ce lieu.

Le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège a précisé cependant que l’on était encore au stade de « l’hypothèse » et qu’il n’y avait « encore aucune décision à ce sujet ». « Il est donc prématuré d’en parler comme d’une orientation déjà prise ou comme d’une décision imminente », a ajouté le ‘porte-parole’ du Vatican.

L’administrateur apostolique gouvernerait le sanctuaire marial de Medjugorje en se référant directement au Saint-Siège. En 2010, le pape Benoît XVI avait créé une Commission d’enquête internationale, au sein de la Congrégation pour la doctrine de la foi. La responsabilité de statuer sur ces apparitions présumées qui auraient commencé en 1981, passait ainsi de la juridiction de l’évêque local à celle de la congrégation romaine.

Il y a un an, en juin 2015, le pape François a annoncé lui-même, lors d’une conférence de presse de retour de Sarajevo, que les conclusions de l’enquête lui avaient été récemment remises.

Rappelons que selon une lettre de la Congrégation pour la doctrine de la foi – signée par Mgr Tarcisio Bertone, alors secrétaire du dicastère – à Mgr Gilbert Aubry (Saint-Denis de La Réunion) du 26 mai 1998 – , « en ce qui concerne les pèlerinages à Medjugorje qui se déroulent de manière privée, cette Congrégation retient qu’ils sont permis à condition qu’ils ne soient pas considérés comme une authentification d’événements en cours et qui demandent encore un examen par l’Église ». Les pèlerinages « officiels » ne sont pas permis, cependant il est recommandé aux pasteurs d’assurer l’accompagnement spirituel des pèlerins.

 

LA LIBRAIRE DU CENTRE MIR

Avec Noel, un nouveau cadeau est disponible. Depuis plusieurs mois, les pèlerins souhaitent commander en ligne les livres édités à Medjugorje (et autres productions). Le CENTRE MIR a travaillé à mettre une LIBRAIRIE-EN-LIGNE.

Le lien vers cette LIBRAIRIE EN LIGNE se trouve sur la page d’acceuil du site officiel de Medjugorje : www.medjugorje.hr,   en haut à droite, au dessous des onglets :  « Radio, Live Streaming, Youth Festival ».

Note : si le lien ne donne rien ; attendez un peu et réessayer, le service est en cours d’installation et en cours d’essai. il est donc possible que vous rencontriez quelques problèmes passagers temporaires, juste le temps de bien régler le système.

 

le 03 Oct.2013    FIN des problèmes de son.

Après des mois de recherche, nous avons enfin trouvé le problème de SON. il a fallu aller sur place montrer aux techniciens le problème que nous avions à la réception du son. Heureusement un ingénieur du son américain était présent. Pendant deux jours, nous avons cherché et enfin solutionner le problème. Merci de votre patience et nous vous souhaitons de mieux profiter des enseignements, des homélies, et des prières du soir ainsi que les veillées de prières et d’adoration.

D’autre part, parfois lorsque les voyants Yvan, Yvanka, Marija sont présent à Medjugorje et qu’ils témoignent à la rotonde, la traduction de leur témoignage est aussi retransmise.

De même lorsque les franciscains donnent des enseignement depuis la rotonde et que ces enseignements sont traduits en français, vous pourrez les voir sur le site.

 

le 26 septembre 2013.

A ce jour, le total des dons par les internautes s’élève à 1605 € depuis le début Juin 2013. Nous n’avons pas atteint notre but de soulever 2400 € avant le 21 juin comme souhaité.

La part de financement « réservée » aux internautes étant d’environ 900 € par mois ; Sur 4 mois, la caisse des dons accuse un déficit d’environ 2000 €.

La traduction en français continue encore en ce moment. Par contre, cela risque se devoir s’arrêter à la fin Octobre, comme les autres années, si nous ne trouvons pas les moyens financiers nécessaires pour payer les traducteurs.

Merci pour votre DON qui permettra de continuer d’offrir ce service.

Nous en profitons pour remercier les généreux donateurs. Que Gospa les couvre de son amour, de sa présence et de la paix de son Fils Jésus.

 

Le 07/08/2013

L’objectif des 2400 € pour relancer la traduction n’a pas été atteint comme espéré. Toutefois après négociation avec le Centre MIR Medjugorje et grâce à vos efforts, nous avons pu relancer la traduction en français à partir du 25 juin en faisant la promesse que nous arriverions à financer le programme de traduction – La réponse positive du Centre MIR Medjugorje était notre cadeau de GOSPA en son jour anniversaire ce 25 juin.

Reçu à ce jour (le 07 aout 2013) 24 dons pour un total de  1525 €

il faut 1800 € par mois pour financer le projet de traduction en langue française. La moitié de cette somme est financée par les dons des pèlerins sur place à Medjugorje, et par les agences de pèlerinages qui participent à ce projet.

Merci de votre aide et votre générosité !

 

Anciennes publications

01/06/2013

Comme vous avez pu le constater, la diffusion du programme de prière en langue française a été interrompue à partir du 1er juin 2013, faute de finances.

En effet, une baisse sensible du nombre de pèlerins, une conjoncture difficile, etc… nous pourrions trouver bien d’autres excuses.

Pour relancer la traduction française du programme du soir, nous avons besoin de vous. Merci d’avance à tous les donateurs !

Vous êtes nombreux à vous connecter tous les soirs pour suivre le programme de prière avec Medjugorje en langue française et depuis l’arrêt, vous êtes aussi nombreux à déplorer (dixit vos emails). Ce qui prouve que ce service est vraiment d’utilité et un besoin « vital » pour beaucoup (dixit vos emails).

Avec la traduction en direct et en simultané,

Que vous soyez à Medjugorje en pèlerinage

Ou que vous soyez chez vous,

Vous pouvez suivre la messe, et surtout comprendre les textes du jour (lecture, psaume et Evangile) ainsi que les homélies et les prières de guérisons données par le prêtre prêcheur.

… et être en lien avec tous les pèlerins présent à Medjugorje !

SELON LES STATISTIQUES, se connectent sur le site :

65 % de Français

9% de Belges

7% de Réunionnais

5% de Canadiens

3% de Martiniquais

2% de Libanais

1% de Guadeloupéens

et 8 % venant du reste du monde (par ordre d’importance) : Allemagne, Italie, Espagne, Ile Maurice, Luxembourg, USA, Autriche, Emirats Arabes, Guyane, St Pierre et Miquelon, Polynésie, Cote d’Ivoire, Roumanie, Tchéquie,  Portugal, Brésil, Slovaquie, Burkina Faso, Hongrie, Ireland, Gabon, Indonésie, Mexique, Pologne, Australie, Cameroun, Haïti, Japon, Lettonie, Maroc, Sénégal, Mayotte, Argentine, Chili, et encore provenant de 60 autres pays…

La traduction dans une langue coute 60 Euros par soir :

40 € pour le traducteur interprète

20 € pour la location du matériel (salle de traducteur, micro diffuseur, ordinateur de suivi du direct, relais antenne, technicien operateur reparateur, technicien au cameras pour les plans, table de mixage,  etc…)

La partie payée par les pèlerins sur place est équivalente à environ 6000 €, soit environ 100 jours de traduction…

A vous internautes…

Si chaque internaute cotiserait à hauteur de 60 €  (le cout d’une soirée de traduction) soit : 60 € divisé par 365 jours =  17 centimes par jour pour recevoir et profiter du service de traduction.

Il resterait à trouver 265 généreux donateurs pour combler et assurer la traduction en continue toute l’année.

Alors, un GRAND MERCI à tous les généreux donateurs, qui permettront que ce service puisse reprendre et continuer à toucher le plus de personnes de part le monde.

Et pour tous ceux qui ne peuvent pas aider financièrement, merci de porter ce service dans la prière, afin que Marie, Reine de la Paix puisse toucher le plus de cœurs possibles et les amener à la conversion vers son Fils Jésus !

Que la Dieu par l’intercession de la Reine de la Paix vous bénisse !

 

01/06/2013. INTERRUPTION DE LA TRADUCTION EN FRANCAIS

Le Centre MIR-MEDJUGORJE interrompt momentanément la traduction en français du programme de prière du soir à partir du 01/06/2013, faute de financement suffisant et manque d’organisation.

 

23/05/2013 – FINANCEMENT DE LA TRADUCTION en Langue Française du programme de prière (du soir) à Medjugorje.

Nous avons besoin de vous afin d’assurer le service de traduction en langue française du programme de prière du soir à Medjugorje.

En effet : en ce moment, il y a 3 traducteur/trices- Interprètes qui se relaient chaque jour pour assurer la traduction du programme de prière. Leur salaire ainsi que la location du matériel et les frais de mise en ligne du service de diffusion de l’image revient à environ 21-22 000 €uros par an.

Jusqu’à ce jour, ces frais étaient en partie financés par les pèlerins sur place à Medjugorje à la hauteur de 50 centimes par jour par personne, soit environ 2 à 3 euros par séjour. Une autre partie était prise en charge par certains organisateurs de pèlerinages soucieux d’offrir à leurs pèlerins de pouvoir mieux suivre la messe internationale chaque soir, de comprendre les homélies et catéchèses ainsi que les belles prières de guérisons de l’âme et du corps, etc.

Le manque de finance nous faisait faire arrêter cette traduction à la fin octobre, pour ne reprendre qu’à Pâques.

Vous êtes nombreux, à vous connecter chaque soir, pour vivre un temps fort, suivre la messe, pour méditer sur les homélies, et notre objectifs est tout simple : pouvoir vous le proposer TOUTE L ANNEE.

Merci de votre aide.

 

DON par le Compte Paypal : 

Cliquer sur le bouton  » faire un don » et suivez les indications.

D’avance un GRAND MERCI à tous ceux qui contribueront, permettant ainsi à tous ceux qui ne peuvent pas aller à Medjugorje, de pouvoir vivre chaque soir un petit peu de Medjugorje et de se sentir plus proche de Notre Dame de la Paix et de son Fils Jesus.

l’équipe du SIte Internet : www.Centremedjugorje.org

 

LISTE DES PELERINAGES 2013  : mise à jour !

La liste des pèlerinages connus par ce site a été mise à jour. N’hésitez pas à nous communiquer les autres pèlerinages existants ! Merci.

NOUVEAU PROVINCIAL EN HERZEGOVINE

Le Père Miljenko, qui  été pendant de nombreuses années le responsable du centre MIR de Medjugorje (diffusion Radio, Presse et Web) vient d’être nommé Provincial des franciscains de la région d’Herzegovine.

 

PAPE FRANCOIS 1er

Notre Pape François 1er, lorsqu’il habitait en Argentine, avait un prêtre confesseur croate franciscain : le Père  Berialav Ostojic, originaire de Citluk, le gros-bourg dont dépend le village de Medjugorje

 

La Commission d’Enquête sur Medjugorje conduite et présidée par le Cardinal Ruini, devra rendre son rapport d’enquête en 2013.

Lors de la Retraite annuelle des Guides et des Organisateurs de Pèlerinages qui a eu lieu du 4 au 8 mars 2012 à Medjugorje, le Curé Fra Petar a annoncé officiellement que la commission d’enquête nommée en mars 2010 et présidée par le Cardinal Ruini, après deux années d’observations, d’entretiens, de visites, devra rendre son rapport à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Il a même avancé que la Congrégation pourrait aussi rendre son verdict avant la fin de l’année au Pape.

La 19ème Retraite pour les Guides et les Organisateurs de Pèlerinages à Medjugorje, conduite par le Père Danko, a été animée par les conférenciers : Le Père franciscain Marinko SAKOTA de Medjugorje, le Père franciscain Dr Ante VUCKOVIC de Split, et le Père franciscain Dario DODIG de Ljubuski; sur le thème de reflexion  » Je crois, aide-moi car j’ai de la peine à croire ! » (Mc 9,24)

Plus de 300 participants ont assisté à cette retraite. Nous avons compté plus ou moins 200 italiens, environ 25 participants de la langue germanique, une vingtaine de polonais, une vingtaine de la langue anglaise, quelques coréens et quelques personnes de langue espagnole, une bonne délégation de la langue russe (Ukrainiens, Lituaniens, Slovaques, Tchèques), et nous étions neuf de langue française. Etait présent : Marie Source de Vie (1), Etoile Notre Dame (2) et 3 Blancheurs (3) ainsi que les Editions Sacramento (1).

Composition de la commission d’enquête sur Medjugorje

ROME, Mardi 13 avril 2010 (ZENIT.org) – Le Vatican publie officiellement la liste des membres, dont 5 cardinaux, de la Commission d’enquête sur les phénomènes d’apparitions mariales présumées de Medjugorje (Bosnie Herzégovine), et révèle aussi le nom de quatre experts.

La Commission internationale d’enquête sur Medjugorje que le pape Benoît XVI vient de confier à : L’autorité du cardinal Camillo Ruini, vicaire émérite du pape pour le diocèse de Rome, a tenu sa première réunion le 26 mars dernier, indique le Saint-Siège, sans autres précisions.  Le communiqué confirme une liste non-officielle qui circule déjà depuis plusieurs semaines.  Le porte-parole du pape avait indiqué, le 17 mars : « Cette commission, composée de cardinaux, évêques, experts, travaillera de façon réservée, en soumettant le résultat de son étude aux instances du dicastère ».

Le Vatican confirme aujourd’hui que la commission travaillera dans « une rigoureuse réserve » et ses conclusions « seront soumises aux instances de la congrégation pour la Doctrine de la Foi ».

Le psychanaliste français et spécialiste en psychiatrie sociale, Mgr Tony Anatrella, est nommé membre de cette commission. Mgr Anatrella reçoit en consultations et enseigne la psychologie à Paris. Il est consulteur des conseils pontificaux pour la Famille et pour la Pastorale des services de santé. Le secrétaire est le P. Achim Schütz, professeur d’Anthropologie théologique à l’université pontificale du Latran. Mgr Krzysztof Nykiel, official de la congrégation pour la Doctrine de la Foi, est secrétaire adjoint. Une femme fait partie des quatre experts, soeur Veronica Nela Gašpar, professeur de théologie Rijeka (Croatie).  La commission rassemble quatre cardinaux aux côtés du cardinal Ruini : Jozef Tomko (Slovaquie), préfet émérite de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, Vinko Puljićc, archevêque de Sarajevo (Bosnie), président de la conférence épiscopale de Bosnie-Herzégovine, Josip Bozanićc, archevêque de Zagreb, vice-président du conseil des conférences épiscopales d’Europe, Julián Herranz, président émérite du Conseil pontifical pour les textes législatifs.

Cinq théologiens, dont deux franciscains (la paroisse de Medjugorje est confiée aux soins pastoraux des Franciscains), s’ajoutent à eux:

  • Mgr Angelo Amato, S.D.B., préfet de la Congrégation pour les causes des saints,
  • Mgr Pierangelo Sequeri, professeur de théologie fondamentale à la faculté théologique d’Italie septentrionale ; les PP.
  • A. Maria David Jaeger, O.F.M., consulteur du Conseil pontifical pour les textes législatifs,
  • Zdzisłlaw Józef Kijas, O.F.M.Conv., rapporteur de la Congrégation pour les causes des saints,
  • Salvatore M. Perrella, O.S.M., professeur de mariologie à la faculté pontificale de théologie « Marianum ».

Les trois autres experts accompagnent les travaux de la Commission, dont deux jésuites : Le P. Franjo Topićc, professeur de théologie fondamentale à Sarajevo, Le P. Mijo Nikićc, s.j., professeur de psychologie et de psychologie des religions à l’Institut philosophique et théologique de la Compagnie de Jésus à Zagreb, Et le P. Mihály Szentmártoni, s,j., professeur de spiritualité à l’Université pontificale grégorienne.

Avec la création de cette commission, l’affaire passe de la juridiction de l’évêque local, aujourd’hui Mgr Ratko Peric, sous celle de la congrégation romaine.

Les phénomènes de Medjugorje remontent à 1981, lorsque six jeunes ont dit voir la Vierge Marie et recevoir d’elle des « messages » dans cette petite ville du diocèse de Mostar-Duvno. Depuis, des millions de personnes se sont rendues à Medjugorje.

Mais en avril 1991, la conférence des évêques avait conclu qu’ils ne constataient pas dans ces événements de phénomène « surnaturel » [ ]. Ils avaient demandé que l’on n’organise pas de pèlerinages officiels, tout en recommandant aux prêtres d’accompagner les pèlerinages privés pour permettre aux pèlerins de bénéficier des sacrements.

La possible mise en place d’une commission avait été évoquée par le cardinal Vinko Puljićcc, archevêque de Sarajevo, président de la conférence des évêques de Bosnie.

Elle avait été confirmée dans une interview accordée à l’agence catholique autrichienne « Kathpress » par le cardinal Christoph Schönborn le 22 janvier dernier – à l’occasion de ses 65 ans : l’archevêque disait avoir fait part à « Rome » de ses « impressions » après son voyage privé à Medjugorje, le 31 décembre 2009. Le président de la conférence des évêques d’Autriche a en effet été reçu par le pape le 15 janvier dernier.

Le cardinal Ruini a été pour trois mandats le président de la conférence épiscopale italienne, nommé par le pape Jean-Paul II puis par le pape Benoît XVI.

Anita S. Bourdin

21 réflexions au sujet de « Actualités de Medjugorje »

  1. Bravo ! je souhaiterais tellement que Medjugorje soit reconnue. 5 fois, nous nous sommes rendus , mon mari et moi à Medjugorje venant de l’ile de la Réunion, à chaque fois, j’ai senti la présence de Marie elle m’a donné la force, la paix, le courage, le pardon car notre couple aura fini par divorcer à cause de la maladie de mon mari qui bipolaire rendait notre vie impossible. Il est guéri. Merci MAMAN MARIE

  2. Catholique fervente mais devenue non pratiquante à 20 ans quand je me suis mariée, je me suis convertie à 43 ans (23 ans de gâchis) dès que ma meilleure amie, professeur de danse modern’jazz, m’a dit que la Sainte Vierge apparaissait à Medjugorje, comme à Lourdes, depuis 1981.
    Ouf, le ciel ne nous a pas abandonnés ! C’est nous qui l’avions abandonné.
    J’ai demandé ce qu’Elle voulait que nous fassions, elle m’a dit : prier.
    Et nous avons démarré « au quart de tour » à prier avec quelques amies de notre cours de danse.
    Maman Marie nous a prises par la main et nous a conduites à Jésus et remises dans l’église. Elle a resoudé nos familles et nous fait de nombreux cadeaux (conversion, paix, joie aux larmes, travail, petits enfants etc.).
    Malgré mon grand manque d’argent (mon mari sans travail), j’ai eu l’immense joie d’aller 3 fois à Medjugorje, à chaque fois le voyage m’a été offert. Merci à Marie et à ses enfants.
    Le fait d’être allée à Medjugorje et d’y avoir ressenti une si grande paix, m’a suffit pour croire que Marie était présente dans ce haut lieu, le « confessionnal du monde », principalement dans l’Eglise St Jacques et sur la colline des apparitions.
    J’espère que tous les membres de la Commission sont allés à Medjugorje afin que leur verdict soit en faveur de la reconnaissance des apparitions pour que plus de français aillent à Medjugorje pour recevoir les cadeaux de Marie, pour qu’ils retrouvent les vraies valeurs chrétiennes et morales afin qu’il y ait moins de souffrance pour réparer le mal, commis sans même plus le savoir quand on ne possède plus l’Esprit Saint.
    Je suis confiante, la Commission est sous la protection de Marie.
    Tous à notre chapelet !
    La prière du chapelet par les habitants de Medjugorje a bien empêché les bombes de tomber sur le village pendant la guerre.
    Luce

  3. TRES IMPRESSIONNANT . APRES 5 JOURS DE PELERINAGE, JE SUIS TOUJOURS SOUS LE CHARME. JE NE SUIS PAS LE SEUL
    DU GROUPE DE 59 PELERINS

  4. Quelle paix ,quel amour, quelle foi j’ai pu rencontrer dans ce lieu saint pour mon premier pélerinage à la Vierge ! Merci Marie pour tous tes messages qui nous rappellent de prier encore et encore plus ainsi que les 5 petites pierres que nous pouvons apporter à l’édificedu royaume de Dieu :par le chapelet,l’Eucharistie,la confession, le jeûne et la parole de Dieu …. Merci Marie pour ta douceur et ta consolation ! Merci Seigneur de nous avoir donné Ta Mère comme Maman pour nous guider à toi ! Amen ! Marie- Christine Lescut

  5. mon premier pélérinage a medjugorje .cinq jours inoubiable .cet air calme et reposant. je sentais facilement la présence de ma mère du ciel . marie quel joie merveilleuse de la savoir a mes coté.j y étais il i a quelque jours c ‘est a dire le16 mai. j’ai eu la grace du pardon et je remercie notre reine.mercipour ce moment tres fort.

  6. Je suis simplement venue en visites,2 fois dans la semaine, car nous n’étions pas en pélérinage avec mon ami au cours de notre semaine de vacances début juillet 2012 parce que je le voulais, c’était pour moi très important de venir prier à Medjugorje, cela faisait partie de notre projet de vacances . le moment sur la colline des apparitions a été très fort, j’étais tellement contente que nous étions ensemble aux pieds de Marie, j’espère que nous pourrons y retourner dans pas trop longtemps tous les deux ensemble.

  7. JJe viens dire MERCI de tout coeur à Marie, car notre prière a été entendue… L’annulation de la dette de l’aide sociale pour l’hébergement de maman handicapée et qui a tellement souffert lorsqu’elle vivait, a bien été acceptée, nous avions prié et espéré, nous avions demandé à être éclairés et trouver la personne qui nous guiderait à trouver les mots et les lois justes, à trouver un regard bienveillant auprès de ceux qui prendraient la décision. Depuis janvier, je demandais la révision de son dossier avec la reconnaissance du handicap, mais nous n’étions pas compris des autorités. Avec mon ami, au cours de notre visite à Medjugorje, 1ère semaine de juillet, nous avons déposé notre prière aux pieds de Marie, nous avons confié à Marie, nos difficultés, nous avons remis tout cela …Nous avons continué à prier et croire très fort, la commission de juillet était un rejet, mais nous avons continué de prier, nous avons espéré malgré tout, nous avons fait un nouveau recours. Ce recours nous a obligé à ouvrir les tiroirs de la mémoire, à exprimer toutes les souffrances enfouis que nous tous, proches de maman avions vécus avec elle, l’aidant à porter et partageant sa souffrance liée à la maladie et l’handicap. Nous nous sommes soutenus, des amis nous ont aidés à retrouver l’énergie, à « rebondir », nous avons enfin été entendus le 20-08.. Pour moi, c’était un signe! Merci pour tout cela, merci car ce chemin difficile nous a permis de voir ce que l’on était capable de faire les uns pour les autres, de comprendre Marie, que vous et Jésus, étiez bien là à marcher avec nous, à nous aider avec les saints et saintes qui nous ont précédés et qui nous aiment, merci de ces dons et signes dans nos vies. Aidez-nous à les voir, à nous aimer et à faire grandir en nous la foi et l’amour véritable par la grâce de l’Esprit Saint. Nous espérons revenir à Medjugorge ensemble dans pas trop longtemps …

  8. Début mai 2013, après le désistement d’une personne, j’ai eu la joie de partir en pélerinage au départ de Lyon pour Medjugorje, j’ai enfin laissé de côté toutes les obligations de la vie courante pour profiter pleinement de l’atmosphère de paix et de joie qui se dégage de ce lieu de prières. Je tiens à remercier tout particulièrement notre guide qui, par ses prières, ses enseignements spirituels et sa ferveur a su me faire partager sa confiance totale en « Maman Marie ».
    Depuis mon retour, prier pour moi est devenu plus simple, je me sens plus sereine et plus confiante, j’essaie d’écouter les retransmissions du chapelet et de la messe du soir via internet, et j’aspire à retourner dès que possible à Medjugorje. Merci « Maman Marie » pour toutes les grâces reçues. Ama

  9. j ai dit oui à une invitation pour medjugorje sans conviction, car je suis croyante mais non pratiquante mais mon séjour en Bosnie ma profondément ouvert les yeux et mon cœur et sans cesse prier. moi qui n avait jamais tenu un chapelet entre mes mains aujourd hui je ne le quitte plus . mon desir c est de retourner . merci maman marie

  10. j’ai eu la Grace d’aller de nombreuses fois en Pélérinage à Médjugorje .A mon retour plusieurs fois de personnes me demandaient  » as tu vu la Vierge ?as tu vu des signes dans le ciel . Chaque fois je répond  » non je n’ai pas vu la Vierge mais j’ai ressenti sa présence ; non je n’ai pas vu de signes dans le ciel car c’est vers la terre que mon regard était attiré et la j’ai vu de nombreux signes :les files ininterrompues de pélerins attendant leur tour pour recevoir le Sacrement de réconciliation ;les communautés de Prières et de charité comme le Cénacolo ou le village de la Mère nés des appels de Marie ;la charité qui circule dans ce lieu malgré les foules toujours croissantes et aussi tous les fruits inconnus mais nombreux qui murissent au retour dans chacun de nos pays ( vocations , conversions … ) Dans l’attente de la décision de l’Eglise ,je peux dire que Marie ,notre Maman conduit inlassablement ses enfants vers son Fils et si Elle poursuit aussi longtemps c’est sans doute parceque nous n’avons pas encore compris !!! Michèle

  11. ¨¨Pour moi, Medjugorje c’est vraiment la clinique des coeurs. La Vierge MARIE invite tous ses enfants à suivre Son Fils. J’ai retrouvé là-bas la joie de vivre et la santé. Notre Mère m’a enseigné et m’a fait entrevoir dans les moments les plus sombres, les traces lumineuses de la présence du Seigneur. Marie me guide et me protège. J’ai ressenti son amour pour moi et j’ai beaucoup pleuré « de joie » et ces larmes ont été pour moi une vraie guérison. Marie-Claude du Jura.

  12. Vous pouvez pas savoir comme je suis apaisée, d’avoir trouvé votre site et de pouvoir voir votre lieu Béni par notre maman Céleste et son fils Jésus, que de grâce ce soir… Je suis allée à MEDJUGORJE en 1999, lieu Saint, moi qui était dans de grandes épreuves avant de venir et de poser mes pieds sur votre terre, le temps de mon pèlerinage j’étais en paix. Je dis merci à Notre maman Céleste, ainsi à son Fils Jésus de m’avoir aidé sur leur chemin, de me donner la force dans mes épreuves. J’aurais tant voulu présenter Louis et mon fils Sandy à Notre Dame, à Jésus mais Louis est en hémodialyse, pour lui c’est pas possible, le voyage est trop long, et ne peut se passer de dialyse. Pour mon fils, je demande à Notre Mère de l’aider dans sa démarche de foi, ainsi pour sa nouvelle entreprise, et plus tard pour qu’il rencontre une épouse croyante et qu’il l’aidera dans ce chemin et pour nous avoir des petits enfants, ce sera merveilleux , mais je sais selon la volonté de Notre Seigneur, il est si Miséricordieux pour nous tous. Merci Père ETERNEL, Merci MARIE je vous aime.
    Bien cordialement Jocelyne

  13. c est un lieu ou il ya le plus de voyants vivants. beaucoup de jeunes y prient,Endroit magnifique a visiter sans hesitation.le coeur est touche obligatoirement touche et nous revenon.voila a bientot nadia

  14. Notre visite à Medugorje nous a procuré une delectation et une satisfaction spirituelle infinies.le charme séduisant des prières nous a touchés
    usqu au fond dans un endroit où le ciel touche la terre.Merci Maman Marie pour nous avoir accueillis car la graine semée à Medugorje est devenue un bon fruit
    à notre retour ,qu ‘on déguste en famille avec nos enfants. Visite très impressionnante ,inoubliable durant laquelle la sérénité vécue est suffisante pour ressentir
    la présence de Marie juste à côté de nous.

  15. Nous n’avons plus la traduction en français du programme du soir ? Que se passe-t-il ?
    Merci de me renseigner car chaque jour je suis fidèle au programme du soir et cela me fait un très grand bien !
    BENEDICT IONS A TOUS
    Nina

    • Bonjour
      Il y a en effet une pause entre janvier et février où il y a pas ou moins de pèlerins francophones à Medjugorje. Comme les dons provenant des francophones ne couvrent pas l’ensemble des frais de traduction, la paroisse arrête la traduction pendant un mois, un mois et demi environ. D’autres langues sont aussi touché par cet arrêt temporaire. Mais la diffusion continue tous les soirs et on peut quand même être en union de prière. Merci de votre compréhension et de votre soutient.

  16. Il y a 3 ans j’allais a une retraite sur paris et avant je me suis arretée a la Rue du Bac paris et voici ma priere faite a Marie :
    Maman Marie on n’arrete pas de me parler de Medjugorje que tu es là bas et que tu nous invites voila moi je suis pas sur que tu sois la bas car l’eglise ne reconnait pas ce lieu et satan est tres fort donc Marie je suis tres mefiante tu connais toute ma vie donc Marie si tu es vraiment à medjugorje fais moi venir quand tu le voudras mais j’ai pas de travail ni d’argent et je sais pas comment alors meme si tu m’invite je pourrais y aller mais si tu n’est pas la bas fait que je n’y aille jamais protege moi stp. Et j’ai quitte la rue du bac rejoindre mon groupe et le lendemain un couple me parle de mefjugorje je leur dis que je n’y suis jamais allée de toute facon sans travail je vois pas comment y aller .la fin de la retraite arrive et je suis appelée par ce couple et la je vois un cheque de 725 euros et je leur demande c’est quoi? pourquoi?
    Et ils me disent tu pars le mois prochain a medjugorje avec le groupe et là j’ai su que Marie etait a medjugorje.
    Et en arrivant j’ai sentie une tres grande paix alors que j’etais qu’à l’aeroport et sur le lieu medjugorje c’etait pire sur un nuage.
    Mais je comprenez pas pourquoi j’etais là.
    Je priai beaucoup.
    Puis l’annee derniere on m’a encore offert le voyage et là marie m’a touche au coeur a la colline des apparitions comme un pop corn qui eclate et le lendemain j’ai acheté une statue Marie portant Jesus enfant et je l’ai depose sur mon autel et au mois d’octobre je tombe sur un temoignage d’un protestant devenu catholique et jesus lui dit Aime ma mere et la ca a fait un declic en moi j’ai pleuré toute les larmes de mon corps et cette blessure de mere qui m’a rejeté des ma conception etait là je suis allee a lourdes et j’ai pleure beaucoup mise aux piscines en renouvelant mon bapteme mon oui a jesus et en disant marie je te prends chez moi et cette annee je suis restee plus d’un mous on m’a encore offert le voyage et la j’ai deposé toute ma vie a marie des larmes de liberation une paix,une colere partie,pleins de confessions ,d’adorations comme nul part ailleurs et ce temps de chapelet,messe,guerison,benediction,le chemin de croix,la colline la creche et l’amour que degage ce lieu des rencontres uniques des delivrances obtenus c’est le lieu ou on se retrouve enfin avec le Christ les pretres sont la disponible ,heureux, ce lieu est un lieu de grace et de convertion. Renouvelement de la foi et on a envie de continuer medjugorje à la maison et de faire connaitre ce lieu. Merci Seigneur pour Marie et pour venur a notre rencontre encore et toujours .merci a tous .que dieu vous benisse

  17. Ma mère n’est pas seulement a Medjugorje ,si nos coeurs sont ouvert l’on ne peut pas dire qu’elle ne soit pas là. pourquoi est-ce qu’il faut des miracles encore des miracles pour prouver sa présence puisqu’elle demande la conversion totale et sans réserve sans condition . Elle nous demande de ne pas laissez Satan cet être que l’on ne veut plus entendre parler qui fait peur. Crois moi il est là encore et toujours et encore ,il nous mène par le bout du nez. Applique Ces 5 pierres et vous verrez ce que son époux vous donneront en échange.

  18. Il y a environ 8ans, j’ai reçu de MEDJUGORGE énormément de grâces:
    Retour à la vie normale (couple en situation d’échec et de vie adultérine – guérison corporelle – changement de cap dans ma vie personnelle – retour vers l’église et dans l’église)
    En effet je suis heureux de retourner tous les ans dans ce magnifique lieu avec les frères et sœurs de VIE et PARTAGE qui m’ont aidé à retrouver la vie au travers d’un pèlerinage. Aujourd’hui je fais parti de ceux qui défendent l’église et ce lieu magnifique de conversion.
    Je dis merci à tous ceux qui animent ce lieu et donnent vie aux pèlerins. Gloire à Dieu, Merci à MARIE.

  19. J’ai suivi le festival des jeunes par internet, tous ces témoignages m’ont émerveillée! que c’est beau que c’est grandiose, un grand merci pour la traductrice je lui dit bravo, merci à la communauté de Franciscains pour le travail immense réalisé dans cette paroisse, MERCI A TOUS CEUX QUI OEUVRE A FAIRE DECOUVRIR MEDJUGORGE par internet…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *