Partager Medjugorje site officiel en langue française

Partager

Prière du Pape à Notre Dame de la Paix

Dans la conclusion de l’Exhortation Apostolique post-synodale ECCLESIA IN OCEANIA donné à Rome, près de Saint-Pierre, le 22 novembre 2001, Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II invite les fidèles à se tourner avec lui vers la Vierge Marie, Mère de Jésus et Mère de l’Église.

« Dans les moments de difficultés et de souffrance, Marie a été un refuge indéfectible pour ceux qui cherchaient paix et guérison. Dans les églises, les chapelles et les maisons, l’image de Marie rappelle à tous sa présence affectueuse et sa maternelle protection. En plusieurs régions du Pacifique, elle est particulièrement vénérée sous le vocable de « Secours des chrétiens »; et les Évêques l’ont proclamée patronne de l’Océanie sous le titre de « Notre-Dame de la Paix ».

En Jésus Christ, qu’elle a porté en son sein, est né un nouveau monde, où justice et miséricorde se rencontrent, un monde de liberté et de paix. Par la Croix et la résurrection du Christ, Dieu a réconcilié le monde avec lui et il a fait du Seigneur Jésus le Prince de la Paix pour tous les temps et tous les lieux. Puisse Marie, Regina Pacis, aider les peuples de l’Océanie à jouir de cette paix et à la partager avec d’autres! À l’aube du troisième millénaire chrétien, qu’une justice et une harmonie véritables soient le don que Dieu fait à l’Océanie et à toutes les nations du monde! »

Prière à Notre Dame de la Paix

Ô Marie, Secours des chrétiens,
nous nous tournons vers toi dans nos nécessités,
les yeux remplis d’amour,
les mains vides et le cœur plein de désirs.
Nous nous tournons vers toi
qui nous fais voir ton Fils, notre Seigneur.
Nous levons nos mains
pour recevoir le Pain de la Vie.
Nous ouvrons tout grands nos cœurs
pour accueillir le Prince de la Paix.

Mère de l’Église,
tes fils et tes filles te remercient
pour ta parole de foi qui traverse tous les âges,
montant d’une âme pauvre, pleine de grâce,
préparée par Dieu pour accueillir
le Verbe dans le monde
afin que le monde lui-même puisse renaître.
En toi, s’annonçait comme une aurore
le règne de Dieu,
règne de grâce et de paix,
règne d’amour et de justice,
né du mystère du Verbe fait chair.
L’Église répandue à travers le monde
s’unit à toi pour louer Celui
dont la miséricorde s’étend d’âge en âge.

O Stella Maris, lumière de tous les océans
et maîtresse des profondeurs,
guide les peuples de l’Océanie,
à travers les mers sombres et tempétueuses,
vers le port de lumière et de paix
préparé par Celui qui apaisa la tempête.
Garde tous tes enfants à l’abri du mal,
car les vagues sont hautes
et nous sommes loin du port.
Tandis que nous avançons
sur les océans du monde,
et que nous traversons les déserts
de notre temps,
montre-nous, ô Marie, le fruit de ton sein,
car, sans ton Fils, nous sommes perdus.
Prie pour que
nous ne tombions pas en chemin,
pour que, dans nos cœurs
et dans nos esprits,
en paroles et en actes,
dans les jours de tumulte
et dans les jours de calme,
nous gardions toujours
les yeux fixés sur le Christ en disant:
« Qui est-il donc celui-là,
que même le vent et la mer lui obéissent? ».

Notre-Dame de la Paix,
en qui toutes les tempêtes s’apaisent peu à peu,
prie, à l’aube du nouveau millénaire,
pour que l’Église en Océanie
ne cesse jamais de montrer
la face glorieuse de ton Fils,
plein de grâce et de vérité,
afin que les hommes et les femmes
du Pacifique
laissent Dieu régner dans leurs cœurs
et qu’ils trouvent la paix
dans le vrai Sauveur du monde.
Intercède pour l’Église en Océanie
afin qu’elle reçoive la force
de suivre fidèlement le chemin de Jésus Christ,
de proclamer courageusement
la vérité de Jésus Christ,
de vivre joyeusement la vie de Jésus Christ.

Ô Secours des chrétiens, protège-nous!
Brillante Étoile de la mer, guide-nous!
Notre-Dame de la Paix, prie pour nous!

Donné à Rome, près de Saint-Pierre, le 22 novembre 2001, en la vingt-quatrième année de mon pontificat.